Ca y est, c'est fini depuis deux jours. La diffusion, je veux dire! Comment ça, vous avez pu louper ce grand moment de télévision??! Bon, en résumé, pendant une semaine, à 17h40 chaque jour, j'ai participé à l'émission Un Diner Presque Parfait Spéciale "Experts", et mes 4 co-experts et moi-même nous sommes donc reçus à tour de rôle pour critiquer nos plats dans les toilettes... Cette belle, euh non, on peut pas dire ça... cette, disons, intéressante expérience, étant enfin close, j'éprouve un peu le besoin de faire le point sur ce que ça a réellement été. Loin des flashs et des paillettes, voici donc LA-VERITE-VRAIE-SUR-LE-VERITABLE-VRAI-TOURNAGE-DU-DINER-PRESQUE-PARFAIT... ah ouais, quand même!

Et comment ça commence, cette histoire? Ben, comme toutes les histoires de princesses, par il était une fois! Donc, il était une fois, dans une banlieue tranquille, une petite dentiste qui kiffait faire de bons petits plats à ses potes, famille, mari toussa toussa! A force de faire de la bouffe tout le temps, elle s'était dit que ce serait golri de créer son petit blogounet de cuisine, histoire de partager en ligne, surtout avec lesdits copains-famille-mari, les recettes et les photos desdits plats. On peut pas dire qu'elle mettait des recettes très très très souvent, mais bon, elle kiffait gentiment sa life, en mettant des recettes pour arnaqueurs, ou des défis de la muerte, qui faisaient rigoler dans les chaumières, et avec une centaine de visiteurs par jours et un prince charmant qu'elle avait déjà épousé, elle était comblée!

Et voilà qu'un jour, M6 lance un casting sur les blogs pour sélectionner des candidats pour participer à une émission spéciale blogeurs. On est début juin, et hop je me lance (ah, d'accord, vous n'aviez pas compris que la princesse trop sympa, c'était moi? ah d'accord, j'ai un ptit côté Alain Delon, à parler de moi à la 3e personne...). Ni une ni deux, je me lance dans l'aventure... STOOOOOOP! POURQUOI???? C'est vrai ça, pourquoi?? Ben ché pas trop... Une envie de participer à un truc un peu marrant, les potes qui t'ont toujours dit que si tu le faisais, ben, tu gagnerais (en même temps, ça c'est un peu comme quand ta mamie te dit que tu es la plus jolie, ça te fait plaisir, mais tu sais bien que c'est pas vraiment vrai-vrai quoi!), et une putain d'envie de se mettre en avant, faut bien le dire... Merde, c'est nuuuul! Mais bon, c'est vrai et on a dit qu'on disait la vérité. Je pars donc, la fleur au siphon, et je contacte la ptite nana très sympa qui s'occupe du recrutement des blogueurs, avec un message un peu funky, et dès le lendemain, elle m'appelle pour discuter un peu. Moi, hystérique bien sûr j'appelle tout le monde pour dire que c'est trop fouuuuuu, que je vais peut-etre participer à l'émission, et patati et patata... A l'époque, je ne sais pas du tout, mais alors pas du tout, dans quoi je suis en train de ma lancer, mais ça c'est pour plus tard. Revenons donc à nos oignons. Commence une série d'entretiens téléphoniques pour savoir entre autres qui j'inviterais pas à un diner (ben, euh, Hitler je l'inviterais pas, il est pas très sympa...), ou quelles sont mes passions dans la vie (le sport et mon futur métier de dentiste, spéciale cacedédi à Ilana, moi je déconne pour le sport, commencez pas à croire ça!), et surtout mon menu. STOOOOP! Alors là, première révélation, le choix du menu... (Jingle révélation)

1) Le choix du menu

Si le menu ne vient pas à toi, c'est toi qui viendras au menu... Normalement, j'avais prévu de faire le diner dans mon petit chez-moi qui fait quand même 50 mètres carrés, ce qui n'est pas ridicule non plus en région parisienne. Mais, impossible, il faut au MOINS DEUX CHAMBRES libres pour mettre la régie et l'équipe du tournage. Argh. Bon ben, c'est comme ça qu'on se retrouve à squatter l'appartement parental, et que tout le monde dit que c'est scandaleux que ce ne soit pas chez nous. Bon. Du coup, comme chui pas idiote, je me dis qu'il faut exploiter au max le matos de base de l'appart, qui est plutôt avec des meubles anciens toussa. Et puis faut que ça colle aussi avec mes goûts et mon caractère un peu girly-barbare (mi Paris Hilton, mi catcheuse de RAW). Donc, j'me dis que je pourrais faire un thème Marie-Antoinette Rock, pas seulement cucul-la-praline mais un peu marrant quand même. Au niveau du choix de la bouffe, j'essaye de trouver des idées un peu innovantes , tout en restant François-le-français, ben oui, cour de Versailles oblige: donc foie gras, ptits légumes (on est en juin), et macarons! En plus, le macaron, c'est un peu le challenge du blogueur, et j'ai seulement mis 8 ans à réussir à les faire donc bon. Ca vaut le coup de montrer qu'on sait le faire, quoi.

On repart sur le casting. Mille appels, un casting filmé, et re-mille appels plus tard, j'ai enfin ma réponse: c'est OUI (bon, du coup, on s'en serait douté quoi!). Donc le tournage commencera le 28 juin, et l'ordre de passage sera tiré au sort. Enfin. C'est ce qu'on nous dit. M'est avis (de manière personnelle, c'est n'est qu'un avis que j'exprime) que c'est pas vraiment franchement tout à fait vrai, mais plutôt que c'est décidé en fonction de ce qu'ils attendent de chacun. Bref. J'apprends donc une semaine avant que mon dîner sera le mercredi: bon , plutôt bon jour je trouve, milieu de semaine, on évite le premier et le dernier. Ca le fait, quoi. Ah, et j'ai oublié de dire qu'on commence à nous demander de réserver les horaires de tournage de lecture menu, et les départs pour être à l'heure le soir. Jiiiiiiiiiingle!

2) Les horaires

Alors là, mes amis, c'est un truc de fou, les horaires: une heure par jour pour la lecture menu, rendez-vous à 18h dans un lieu de rendez-vous tenu secret jusqu'au dernier moment, puis tournage de nous en train de marcher dans la rue (longtemps), et mise en place des micros, et attente jusqu'à ce que tous les invités soient arrivés (dans le quartier parce qu'on ne se voit pas avant. Ce qui est cool, en revanche, c'est que quand on a pas de moyen de transports genre qu'on a pas son permis (Si. Je sais, trop la honte.), on nous réserve des taxis, ou des motos-taxis. Et ça, c'est chouette!! Le diner commence ensuite vers 19h30, se termine, si tout se passe bien vers 21h30, et ensuite tournage des commentaires (soit dans les salles de bain, soit dans la chambre en général), et retour à la maison entre 1h30 et 3h du matin. Oui, vous avez bien lu. 3h du matin, tous les soirs pendant une semaine. Donc on comprend mieux qu'en fin de semaine l'ambiance soit calme. Forcément vu qu'on ne rêve que d'une chose: pioncer 24 heures d'affilée...

Bon je vais m'arrêter là pour ce soir, pas trop de révélations d'un coup, faut ménager son petit effet! ^^

Hermine