On pourrait croire que le samedi midi, en rentrant du travail, mon estomac criant famine depuis 4 bonnes heures (oui, oui, j'ai faim dès 9h...) me pousserait à des indignités culinaires. Du genre gros MacDo. Du genre demi-camembert entre deux tranches de pain de mie. Et bien... oui (le plus souvent), mais parfois non! Ces jours de petits miracles de volonté humaine, j'arrive à oublier que je pourrais manger des pâtes crues, et de temps en temps sortent de là de bons petits plats vite faits-pas mal faits. Du genre de cette salade italienne, qui avait LE VRAI DE VRAI GOUT DE L'ITALIE (sauf le basilic, mais ça je n'ai pas le droit d'en mettre dans les salades, rapport à l'Homme qui n'aime pas ça, et que c'est pas bon, et patati et patata.). Bref, la salade était miamesque, et très très très vite faite (ça c'est la condition de base de la vague cuisine du samedi midi), et encore plus vite mangée! Elle m'a permis d'utiliser la burrrrrrrrrata achetée la veille, qui est une sorte de mozza ouffement crémeuse et bonne, et qui ne se trouve pas fastoche-fastoche en général. Mais là, miracle de la mondialisation, au Monoprix d'Asnières... Bon, honnêtement, elle ne valait pas celle que j'avais mangée ici. Mais elle se défendait, comme une gentille burrata de Monop'... Pour l'accompagner, du speck en fines tranches, qui apporte un petit côté fumé-boisé par rapport au classique jambon de Parme, de la roquette, des lamelles de tomates confites, des pignons et des raisins secs, et un trait de balsamique sirupeux (Velours de Balsamique de Maille, ça passe pas mal), et d'huile d'olive fruitée, un tour de moulin à poivre, et de la fleur de sel, et hop! Aussitôt fait, aussitôt dévoré (mais avec la bonne conscience du devoir accompli, sans déc' ?!), bon app!

DSC04112

Ingrédients:

  • roquette
  • tranches de speck
  • burrata ou à défaut mozza de bufflonne
  • tomates confites découpées en fines lamelles
  • quelques tomates roturières tranchées
  • pignons de pin (un peu grillés, c'est meilleur, mais on fait pas ce genre de chose à 13h le samedi midi, comme expliqué précedemment...)
  • raisins secs
  • velours de balsamique
  • huile d'olive
  • sel et poivre

Recette:

Disposer le tout dans l'assiette, puis manger. Vachement dur! Comment ça, c'est pas un exploit? Dois-je ENCORE vous rappeler les circonstances dramatiquement tendues dans lesquelles cette salade a vu le jour??? Allez, j'arrête, sinon je vais me convaincre moi-même! ^^

DSC04109